« Obsession ! »
Une exposition du photographe
Yann Arthus Bertrand

À L’ESPACE KRAJCBERG, CENTRE D’ART CONTEMPORAIN, ART ET NATURE. DU 8 AU 23 NOVEMBRE 2022.

À l’occasion de l’ouverture de l’exposition « Obsession ! » de Yann Arthus Bertrand, j’ai eu la chance de découvrir les 12 photographies qui la composent du lac Magadi qui se trouve au Kenya dans la grande vallée du Rift. J’ai pu y rencontrer le photographe Yann Arthus Bertrand qui lors d’une conversation se remémora une séance photo réalisée chez les Papous pour le journal « Lui ». C’était une campagne publicitaire dans laquelle les Papous étaient vêtus de short de bains de surfeur. Une scène que l’on retrouve dans le film « Être Photographe » réalisé par Emilio Pacull et paru en 2003.

 

Il y avait aussi le producteur et réalisateur Eric Darmon, secrétaire Général du Comité du Film Ethnographique à l’Espace Krajcberg, et au Musée de l’Homme. Il a notamment réalisé « Frans krajcberg portrait d’une révolte ». Frans Krajcberg est un artiste brésilien d’origine polonaise dont l’œuvre témoigne de son engagement pour la protection de la nature. Ses œuvres sont des cris de rage et d’espoir. Il dénonce la destruction par l’homme des resources naturels et sublime la capacité de résilience de la Nature. Sont exposées différentes séries d’œuvres dont les Empreintes et xylogravures, les ombres portées ou les Révoltes, des sculptures réalisées à partir de bois « rescapés » des incendies de la forêt amazonienne, rehaussées de pigments naturels.

Frans Krajcberg, (série ombre portée). Boules de palétuvier, contreplaqué et pigments naturels, 1991, 280 x 230 x 90 cm. Donation Krajcberg à la Ville de Paris (depuis 2003). Fond municipal d’Art Contemporain – Ville de Paris. Inv 2005.3.

 

Frans Krajcberg comme Yann Arthus Bertrand, met la nature au cœur de son œuvre et en fait une source d’inspiration fondamentale. Par cette série de 12 photographies, le photographe dresse un portrait de la terre et témoigne de sa fascination pour la beauté de la nature. On parle ici d’une vraie « obsession » car il s’est rendu au lac près d’une dizaine de fois. L’exposition photo est accompagnée d’une projection montrant le lac filmé accompagné d’un fond sonore captivant. Grâce au travail de photographie cette composition de couleurs liée à différents phénomènes naturels est mise en valeur. Certaines photographies pourraient même être prises pour des œuvres peintes abstraites.

 

Yann Arthur Bertrand Lac Magadi Formations cristallines du Lac Magadi, Province de la vallée du Rift, Kenya (1° 44’ S – 36° 17’ E).

Cette exposition fait écho au militantisme écologique du journaliste et reporter. Yann Arthus Bertrand met son regard au service du vivant permettant au spectateur de découvrir les richesses de notre planète à préserver. Il dit lui-même que « pour susciter l’envie d’agir concrètement pour la Terre et ses habitants il faut d’abord toucher le cœur et l’esprit » – Yann Arthus-Bertrand. C’est dans cette optique qu’en 2005, il fonde l’association GoodPlanet devenue en 2009 une fondation française reconnue d’utilité publique. Le but étant d’éveiller les consciences et de « susciter l’envie d’agir [réellement] pour la terre et ses habitants ». Notons enfin que bon nombre des réalisations du photographe sont accessibles. C’est le premier photographe à avoir exposé son travail en plein air et gratuitement dans des lieux publics. En 2000, sa première exposition en plein air « La Terre vue du ciel » a été présentée sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris. En 2006, l’exposition « Vivants » se trouvait au Bois de Boulogne. Cette exposition d’ailleurs est accessible gratuitement.

 

«Pour susciter l’envie d’agir concrètement pour la Terre et ses habitants il faut d’abord toucher le cœur et l’esprit »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.