Une IA révèle un mystère artistique : le visage de Saint Joseph dans une œuvre de Raphaël serait-il l’œuvre d’un autre artiste ?

Une récente avancée dans le domaine de l’intelligence artificielle a permis d’identifier des détails artistiques impossibles à discerner à l’œil nu. Cette innovation a conduit à une découverte surprenante concernant une œuvre du célèbre peintre italien Raphaël.

Une vision plus profonde grâce à l’intelligence artificielle

Les capacités de l’intelligence artificielle ne se limitent pas à des tâches conventionnelles, et cela s’applique également à l’analyse artistique. Selon Science Alert, un réseau neuronal d’IA a récemment mis en lumière un détail inhabituel dans le tableau de Raphaël connu sous le nom de « Madonna della Rosa ». Plus précisément, il s’agit du visage de Saint Joseph, situé en haut à gauche de l’œuvre.

Les débats entourant l’authenticité de cette œuvre ont perduré au fil des années. Cette fois, un algorithme d’intelligence artificielle personnalisé, élaboré par des chercheurs britanniques et américains, a apporté un nouvel éclairage sur la question.

L’analyse détaillée des caractéristiques artistiques

Les chercheurs ont formé l’IA en utilisant des images authentifiées de peintures de Raphaël, permettant à l’ordinateur de reconnaître de manière très détaillée le style du maître italien, incluant les coups de pinceau, la palette de couleurs, les ombres et d’autres aspects artistiques.

Selon Hassan Ugail, mathématicien et informaticien à l’université de Bradford, l’ordinateur voit beaucoup plus profondément que l’œil humain, explorant jusqu’au niveau microscopique.

Un verdict surprenant pour le visage de Saint Joseph

Alors que le tableau dans son ensemble n’a pas fourni de conclusions définitives, les résultats de l’analyse ont été spécifiques à chaque partie de l’œuvre. La Madone, l’Enfant et Saint Jean ont été confirmés comme étant l’œuvre de Raphaël, mais le visage de Saint Joseph a été identifié comme probablement réalisé par un autre artiste.

L’utilisation d’une architecture pré-entraînée couplée à une technique traditionnelle d’apprentissage automatique a abouti à des résultats convaincants, avec une précision de 98 % lorsqu’il s’agit d’identifier des peintures de Raphaël. Toutefois, le mystère persiste quant à l’identité du possible second artiste, Giulio Romano, un élève de Raphaël, étant évoqué comme une possibilité.

Cette percée illustre comment l’intelligence artificielle peut jouer un rôle crucial dans la compréhension et l’authentification d’œuvres d’art, ouvrant la voie à de nouvelles perspectives dans le domaine de l’analyse artistique.

Savez-vous qu’une des Tortue Ninja porte le prénom du peintre ?

Avatar
A propos clemence borst 255 Articles
Rêveuse et entrepreneuse, Directrice de Parisienneries

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.