A table ! Le repas tout un art à la Manufacture de Sèvres

Ce matin, j’ai eu la chance d’être invitée à l‘exposition A table, le repas tout un art à la Manufacture de Sèvres, le musée national de la céramique. 

 

Cette exposition, organisée par ordre chronologique, nous présente l’Art de la Table de l’Antiquité à nos jours. 


1000 oeuvres présentées dans  l’exposition A table ! Le repas tout un art


Plusieurs oeuvres viennent des collections de  Limoges, d’autres du Musée des Arts Décoratifs ainsi que des prêts d’entreprise comme la maison Christofle
Cette année nous fêtons les 280 ans de la manufacture de Sèvres.

La manufacture nous propose une très belle programmation culturelle, des rencontres et des ateliers de la gastronomie contemporaine. Cette exposition a été créé en partenariat avec l’ alimentation générale.



En arrivant nous sommes accueillis par l’équipe organisatrice ainsi que par le maire de Sèvres qui nous informe qu’en 2022 la Cité des métiers d’art et du design va ouvrir à  Sèvres pour transmettre l’artisanat avec 120 artisans d’art. 



De l’antiquité romaine …

Dès l’antiquité romaine les repas sont apparus. 
De l’Antiquité à la Renaissance, la France ne se distingue pas spécialement des autres pays européens. C’est plus tard que la gastronomie à la française s’imposera. 

 

Saviez-vous que c’est grâce aux Romains que l’on connait les boulangeries ? Ils nous ont aussi apporté des produits d’orient comme les épices.

Au Moyen Age, le service à la française fait son apparition

Les assiettes n’existaient pas.  On utilisait une tranche de pain, appelée tranchoir sur laquelle on mettait les mets. Le tranchoir était servi sur un tailloir partagé avec ses voisins de table.  Les convives partageaient le même gobelet pour boire et ils mangeaient avec leurs doigts. 


A cette époque le sel était très important car il permettait de conserver les aliments. 

Au Moyen-Age le service “à la française” fait son apparition. 

Qu’est-ce que le service à la française ? 

 

Il s’agit d’une manière de dresser une table et de servir ensemble les pièces de tout un service avant de les découper. 

En passant par  la Renaissance

L’abondance de mets est d’usage et l’assiette apparait. 

D’ailleurs le musée a une assiette datant de la Renaissance. Il est très rare d’en avoir en France aujourd’hui. 


Les couverts sont des éléments dépareillées en grand nombre. Il n’y a pas de service de table tel qu’on le connait actuellement. 
La fourchette est démocratisée. Avant elle ne servait que pour se servir. 

Les domestiques venaient apporter les plats et les boissons. Les verres ne restaient pas à table. On les rendait quand on avait fini notre boisson.

 

La fourchette était un instrument jugé diabolique et excentrique au moins jusqu’au 18e siècle 

Anaïs Boucher, conservatrice au Musée national de céramique

Au XVIIe siècle, dit le Grand Siècle, une nouvelle cuisine apparaît. 


Les plats d’avant vont être abandonnés pour le  “bouquet garni”. 

La France contrairement aux Pays-Bas ne participe pas au commerce des épices. Les sauces, qu’on ne connaissait pas avant, vont avoir une place importante à cette période. 

collectioneurs, musée du louvre, Xxe, Permanentes, Musée des beaux-arts

 D’ailleurs nous avons eu l’honneur de faire la visite avec le grand chef pâtissier, Pierre Hermé. 

Le repas : il n’y a pas de salle à manger avant le XVIII e siècle.

 

Avant on installait la table dans une chambre ou dans un jardin, sur des tréteaux.
On déjeunait souvent dans les jardins pour les repas et les collations, sorte de buffet qu’on offre aux invités.


Au 18e siècle le repas se codifie. Une cuisine simple, raffinée, où  sauces et bouillons constituent la quintessence des plats qu’ils viennent relever avec légèreté. L’Europe se passionne pour cette cuisine française et les princes des Lumières ne se nourrissent que de plats français aussi fins et inventifs que la révolution philosophique en cours. 



Au XVIII e siècle on met des couvercles sur les plats.
Sur la photo, nous voyons des terrines en forme d’animaux, mode qui vient d’Allemagne. On les mettait au début de l’automne au lancement de la chasse.

Au 18e siècle, les glaces, le café et le chocolat deviennent très à la mode.
En France il faudra attendre le 19e siècle pour que le thé se démocratise. 

Cela parait incroyable mais on produisait des glaces sans congélateur au 18e siècle … Et certains parfums étaient inattendus pour nous : artichaut ou encore asperge

Viviane Mesqui, conservatrice au Musée national de céramique

Au XIXe siècle, le service à la française est remplacé par le service à la russe.

Au XIXe siècle, le service à la russe est privilégié. On apporte les plats un par un. Les verres restent à table. On fait des progrès pour la conservation des aliments. 


L’art de la table voyage au 20e siècle

Le voyage prend une place importante dans la vie des français et la cuisine s’adapte.

Le guide Michelin a permis de faire découvrir la cuisine du terroir. 

Picasso, Histoire naturelle, Acquisitions, galeries, archéologie, gravures

Au 20e siècle les livres de recette explosent. Apparaît la cuisine des chefs où ils peuvent exprimer leur personnalité. 

sculptures, collectionneurs, collections permanentes, objets d art, collections du musée, portraits, collections des musées, archéologie, ministère de la culture, rodin, orfevrerie, contemporains

On apprend aux enfants à mettre le couvert et apparaissent les dinettes. 

… A nos jours

Le service bleu Elysée

En 2017, Evariste Richer, ancien étudiant des Beaux-arts réalise un service de table pour l’Elysée. Il s’inspire d’un plan de rez-de-chaussée du palais de l’Elysée qu’il a fragmenté en 300 assiettes. 

 

Décors, XVIIIe siècle, expositions temporaires, musée d art, assiette plate

A table ! Le repas tout un art : 

A qui l’exposition temporaire s’adresse t’elle ?

A tout le monde ! Familles, jeune public, amateurs et connaisseurs de gastronomie, d’histoire et d’arts de la table. 

Vous pourrez aussi vous promener dans la collection permanente du musée dans laquelle vous trouverez des plats, des bols, carafes, saladiers, des tasses, des assiettes à dessert,  en céramiques, en faïence, en grès  et en porcelaine. 

Pour retrouver la programmation du musée c’est ici 

 

https://youtu.be/C_vRQ3qLxLs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.