Festival de l’histoire de l’art au Château de Fontainebleau

Du 2 au 4 juin 2023

Entrée gratuite

Cette année la Belgique est à l’honneur. 

Conférences, tables rondes, projections de films, expositions, salon du livre et de la revue d’art, rencontres étudiantes et professionnelles, visites, ateliers pour enfants, concerts…le festival, ce sont plus de 200 événements mettant en scène la richesse des arts visuels de toutes les époques. Durant trois jours, spécialistes, étudiants et passionnés se retrouvent dans le cadre exceptionnel du château deFontainebleau pour un moment de partage autour de l’actualité de la recherche en histoire de l’art.Chaque édition s’articule autour d’un pays invité et d’un thème, inspirant des échanges scientifiques et culturels internationaux entre chercheurs, artistes, conservateurs, cinéastes, éditeurs ou encore acteurs du monde de l’art.Envisagé comme une occasion unique de jeter des ponts entre la France et le pays invité, le festival s’applique à offrir un très large panorama des arts et de la culture du pays et invite de nombreux intervenants et artistes indigènes. Gratuit et ouvert à tous, le festival de l’histoire de l’art est aussi un événement grand public grâce à une programmation à la fois exigeante et accessible.Ce rendez-vous unique au monde rassemble chaque année plus de 250 invités et des milliers de festivaliers désireux de partager leur passion ou de découvrir la richesse et le dynamisme de l’histoire de l’art.Le festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau.

 Sur le thème du climat, avec la Belgique comme pays invité

Peu de pays ont connu une histoire artistique aussi foisonnante sur un périmètre aussi condensé que la Belgique.

Aujourd’hui encore, la qualité et le dynamisme de la scène artistique belge s’expriment dans tous les domaines : cinéma, arts visuels, danse, mode, design, architecture et, bien sûr, bande dessinée.

Le FHA23 sera un merveilleux écho de cette vitalité créative et culturelle belge. En choisissant le climat comme thème annuel pour sa 12e édition, le festival poursuit sa volonté d’ancrer sa programmation au cœur des débats de société. Pendant trois jours, l’histoire de l’art dialoguera avec de nombreuses autres disciplines – histoire, archéologie, philosophie, géographie, climatologie – pour offrir des pistes de réflexion à des questions qui nous préoccupent tous.

Les temps forts de cette édition : 

  • La conférence inaugurale de Bas Smets, paysagiste reconnu sur la scène internationale, récemment choisi pour le réaménagement du parvis de Notre-Dame de Paris,
  • une création inédite inspirée par la forêt de Fontainebleau d’Anne Teresa de Keersmaeker, célèbre danseuse et chorégraphe belge,
  • l’exposition de l’artiste belge Luc Tuymans,
  • les rencontres avec Benoît Peeters, grand spécialiste de la bande dessinée et de l’univers de Tintin,
  • Cécile Scailliérez, conservatrice générale au département des peintures du musée du Louvre, spécialiste de la peinture flamande du XVIe siècle,
  • Anne Lafont, historienne de l’art qui évoquera les déterminismes climatiques en histoire de l’art,
  • Nathalie Bondil directrice du musée et des expositions à l’Institut du monde arabe
  • Chris Dercon, directeur général de la Fondation Cartier pour des tables rondes autour des institutions culturelles en France et en Belgique
  • Frédérique Aït-Touati, spécialiste de littérature comparée et d’histoire des sciences, qui proposera une table ronde en hommage à Bruno Latour.

Comme chaque année, le château de Fontainebleau ouvrira gratuitement ses portes aux visiteurs pendant les trois jours du festival pour des visites thématiques de ses salles, de ses jardins et de l’exposition d’art contemporain Grandeur nature dans le jardin Anglais

En savoir plus sur le festival

 

 

Avatar
A propos clemence borst 241 Articles
Rêveuse et entrepreneuse, Directrice de Parisienneries

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.