Le Palais Augmenté

le Palais augmentéLa réalité augmentée est l’un des phénomènes émergents de la communication (TIC) depuis la fin du XXe siècle.

Qu’est ce que la réalité augmentée ?

Le terme de la réalité augmentée, pour certains voilé de mystère et d’incompréhension, désigne une superposition d’éléments (sons, images 2D, 3D, vidéos, etc.), qui sont calculés en temps réel par un système informatique. Elle est connue surtout dans l’industrie des jeux vidéos, mais également dans le domaine de la télévision et du cinéma. Elle permet à l’utilisateur de « plonger » dans le monde, où la seule limite de la création devient celle de son imagination humaine. Ce concept trouve vite d’autres débouchés. Il trouve sa place notamment dans le monde artistique. Une réalité virtuelle représente un stade avancée de la création humaine et devient un terrain d’expression artistique du XXie siècle.

Le Palais Augmenté au Grand Palais éphémère

J’ai eu plaisir d’assister au premier festival dédié à la création artistique en réalité augmentée, intitulé le Palais Augmenté. L’événement créé par La Rmn – Grand Palais et Fisheye ouvre ses portes au grand public de samedi 19 juin au dimanche 20 juin au Grand Palais Éphémère. Pendant ces deux jours l’espace vide et monumental du bâtiment est transformé en terrain de jeu d’artistes internationaux qui nous partagent leur créations.

Ces artistes, Mélanie Courtinat, Lauren Moffatt, Mélodie Mousset, Manuel Rossner et Théo Trianntafyllidis, sont à l’avant-garde des techniques et des évolutions sociales et culturelles, s’emparant ainsi de la technologie de la réalité augmentée pour expérimenter, s’exprimer et créer. La programmation réalisée en partenariat avec Fabbula pour cette exposition invite à multiplier les possibilités de perception du réel et à questionner notre regard sur le monde. Deux écoles, l’école de l’image GOBELINS et l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne sont également impliquées et présentent chacune une création de leurs pupilles. L’exposition présente donc un total de 7 oeuvres différentes et originelles.

Comment est agencée l’exposition ?

Les visiteurs découvrent ces oeuvres en se déployant virtuellement dans l’espace du Grand Palais. Pour cela ils devront se munir de leur smartphones avec une application spécifique, créée spécialement pour cette exposition. Cette résolution peut paraitre un peu problématique au premier regard car que faire si notre téléphone n’est pas compatible avec l’application ou celle-ci simplement ne marche pas? Je me suis retrouvé moi-même dans cette situation… Et bien, pas de panique, le personnel de l’exposition prête aux visiteurs un de ses smartphones dernière génération pendant le temps de la visite! Ceux-ci sont parfaitement fonctionnels et permettent aux visiteurs de profiter pleinement de cette expérience.

L’exposition propose une plateforme d’expression artistique assez exceptionnelle. Elle se tient dans une grande salle vide du Grand Palais. L’espace y est aménagé de façon que le visiteur avance en cercle d’œuvre à oeuvre. Le personnel accompagne les visiteurs restant à leur disposition  pour toute explication concernant l’utilisation de l’application ou la manière de naviguer dans la salle. L’exposition est donc très bien encadrée.

Les oeuvres présentées sont toutes interactives. Elles créent un certain lien avec le spectateur, l’invitant à rester actif dans son approche, à chercher des « surprises cachées ». Ainsi une d’entre elles nous permet de remplir la salle vide des branches des mains humaines entrelacées, d’autre nous fait suivre Genius loci – un esprit tout à tour bizarre, arrogante, odieuse et adorable, qui flotte sous la voute en se parlant elle-même et au public. Comme nous a dit le créateur de ce dernier, Théo Trianntafyllidis, l’idée est de jouer avec l’espace vide du Grand Palais, avec le contexte du bâtiment et son histoire. le but est de l’inscrire dans une nouvelle manière d’expression. Le Grand Palais est ainsi modelé par la « modernité », que représente la réalité augmentée.

Qui sont les partenaires de cette exposition ?

L’exposition le Palais Augmenté incarne également un dialogue entre l’art et l’invention technologique. Parmi les partenaires officiels se trouvent Orange, TikTok et Samsung, ce qui laisse apercevoir un rôle important de la technologie dans la création de l’exposition. Ainsi une des œuvres fonctionne grâce à la nouvelle technologie 5G de Orange – un dispositif de quatre boites du réseaux est employé dans la salle du Grand Palais.

Le Palais Augmenté devient ainsi un terrain de test et d’usage pour l’invention technologique. L’exposition présente également une manière d’approcher le monde de la réalité augmentée à travers l’art.

 

Seulement 7 oeuvres présentées au  Palais Augmenté

Malheureusement l’exposition se compose seulement de 7 oeuvres. Le visiteur fait vite le tour, l’expérience ne dure pas donc longtemps. La grande salle vide peut également paraitre décevant et donner une sensation bizarre au premier regard. Néanmoins l’exposition propose un divertissement particulier et sympathique à tout ceux, qui suivent ses règles du jeu et se laissent plonger dans son ambiance. Elle pose des bases pour une nouvelle forme d’expression artistique, que j’espère pouvoir voir se développer. L’exposition le Palais Augmenté est gratuite, ouverte à tous sous réservation. N’hésitez donc pas à vivre cette expérience par vous même et passez au Grand Palais Éphémère.

 

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site dédié du Grand Palais

Author

Je suis étudiant à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Je suis d’origine polonaise, je vis en France que depuis 8 ans. Je m’intéresse à l’écriture, à la littérature et aux sciences humaines en général. Je fais aussi du sport, mon sport favori étant la natation. Dans le cadre de mes études j’étudie histoire de l’art, archéologie et histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.