Petite Galerie – grandes œuvres ! Exposition Figure d’artiste jusqu’à fin Juin

Du 25 septembre 2019 au 29 Juin 2010, le Louvre présente l’exposition Figure d’artiste dans sa petite galerie. 

Une exposition courte qui accompagne le grand cycle autour de la Renaissance italienne du Musée, qui démarre prochainement avec Léonard de Vinci le 24 Octobre et qui se poursuivra toute l’année. 

 

 Huile sur toile
Harmensz. van Rijn dit Rembrandt (Leyde, Pays-Bas actuels, 1606- Amsterdam, Pays-Bas actuels 1669) Huile sur toile 1 – Portrait de Jacopo Tintoret –                                    2 – Portrait de l’artiste au chevalet – Rembrandt Avec les attributs du peintre   

Une exposition à taille humaine 

Si vous aimez l’Art et les Musées mais que l’idée de ne voir les œuvres qu’en sautant, encerclé d’appareils photos et d’une foule compacte vous fatigue par avance, cette exposition peut être faite pour vous. 

L’ Exposition « Figure d’artiste » est une courte exposition qui balaye une très large période historique pour illustrer l’émergence du statut d’artiste, qui apparaît surtout à partir de la Renaissance, lorsque Artisanat et Art se différencient. 

Un bon compromis pour admirer des chefs-d’œuvres sans se perdre dans les méandres du Louvre. D’autant plus que la sélection  provint des collections permanentes du Musée, et que certaines peintures sont de véritables chefs-d’œuvres !

Par ailleurs, La Joconde ayant finalement retrouvé sa place dans l’aile Denon, L’aile Richelieu a retrouvé une affluence correcte, vous n’aurez pas à attendre pour pouvoir accéder à la petite galerie ( et cela est un avantage MAJEUR lorsqu’on parle du Louvre).

L’exposition est bien structurée, autour de cinq étapes : “signatures”, “autoportraits”, “vie d’artiste”, “l’académie” et “ le salon”. 

 

A gauche, une de mes peintures coup de cœur de l’exposition : Tintoret la peint alors qu’il a 70 ans. Les ténèbres qui l’entourent, les yeux tristes, la barbe qui fait disparaître le bas du visage…le peintre semble raconter beaucoup de sa vie et je trouve cette toile particulièrement personnelle. Le contraste des couleurs est parfaitement bien maîtrisé et  donne un aspect mélancolique au portrait. 

 

 

 

 

 

Ciboire médiévale magnifique, signé par Maître Alpais à l’intérieur, fait très rare au Moyen-Age.
Dawud ibn Salama al-Mawsili, artisan actif à Mossoul (Irak actuel) au 13ème siècle après J.-C. Irak ou Syrie Métal martelé, décor repoussé, gravé et incrusté d’argent
Chandelier probablement irakien, du XIII siècle. Magnifique exemple de l’art du Moyen-orient

J’ai particulièrement aimé la première salle.  D’un côté, vous avez trois objets d’art,  signés. C’est un gage de grande qualité, d’exception.

Le chandelier irakien est richement orné et je suis restée un long moment devant à découvrir tous les détails.
De même pour le ciboire médiéval qui est magnifique et richement paré.

La statue Chypre détonne à côté de ces deux objets par son dépouillement. Mais les formes sont particulièrement saisissantes et plus on la regarde, plus on se laisse hypnotiser par le jeu des lignes sculptées. A peine entrée dans la Galerie, on a déjà envie de visiter les autres salles du Louvre pour découvrir les collections auxquelles appartiennent ces trois objets.

https://petitegalerie.louvre.fr/oeuvre/monument-offert-au-dieu-bès
Eschmounillec, sculpteur actif à Chypre
au 7ème siècle avant J.-C.
Sans doute la plus ancienne signature d’un artiste !

Vous pouvez aussi observer ce qu’on considère souvent comme le premier autoportrait de la peinture française, et vous serez sûrement surpris par la taille. Le portrait  témoigne d’un grand savoir-faire !  Prenez quelques minutes pour observer le réalisme du visage, le modelé des joues, les yeux vifs, la minutie globale…

https://petitegalerie.louvre.fr/oeuvre/autoportrait
Célèbre portrait de Jean Fouquet – Souvent présenté comme le premier autoportrait de la peinture française !

De l’autre côté de la salle, vous aurez le droit à une série de vidéos très bien faite qui vous explique les différentes étapes de la fabrication d’une huile sur toile.  Vous pourrez aussi en savoir plus sur les copistes du Louvre : ces artistes qui imitent une toile de grand maître dans les salles du Louvre, une tradition qui perdure depuis la création du Musée.

Cette partie est particulièrement didactique et ludique !

https://aulouvrejaime.wordpress.com/2015/04/10/les-copistes/
Un copiste dans une salle du Louvre

Une exposition destinée à tous 

N’oublions pas que la Petite Galerie est LE lieu de l’éducation dans le musée du Louvre. Chaque année, des expo à la petite galerie sont montées pour pouvoir être visitées notamment par les scolaires. Alors c’est une bonne raison pour sortir en famille !

La longueur de la galerie étant restreinte, cela permettra à vos enfants de rester plus concentrés que dans les grandes salles du Louvre, tout en pouvant observer de très belles œuvres.   Idéal pour un démarrage en douceur à l’Histoire de l’Art ! Pour les autres, c’est une excellente mise en bouche pour le reste des salles. 

De plus, l’affichage des œuvres facilitent la comparaison. Une conversation sur les styles, la manière de peindre, le choix des couleurs ou autre peut alors se faire facilement avec vos enfants ! Et pour les adultes, cela n’en reste pas moins passionnant  de pouvoir observer les changements qui s’opèrent au cours du temps ou au grès de la personnalité des artistes.

Aussi, des cartels très explicatifs sont présents et permettent à tous de comprendre le contexte.  Des passerelles avec la littératures sont faites, et cela apporte un vrai plus à l’exposition !

James Pradier (Genève, Suisse, 1790-Bougival, France, 1852) Bronze R
Phryné remettant ses voiles – James Pradier Un magnifique bronze qui raconte une anecdote antique – de quoi captiver les enfants !

Place aux femmes 

A noter aussi que plusieurs œuvres de femmes sont présentées, ce qui est  assez rare pour être notifié. Les femmes artistes étant en minorité extrême en art, surtout pendant les périodes représentées,  je pense que c’est une véritable démarche du Louvre d’essayer de les rendre plus visible. Vous pourrez donc voir des tableaux de Elizabeth Louise Vigée Le Brun, célèbre artiste rattachée à Marie-Antoinette, mais aussi des artistes moins connues, comme Marie-Guillemine Benoist,  une élève de David, qui a eu le courage de présenter le portrait d’une ancienne esclave au salon, faisant fi des règles de l’époque. Un portrait de Félicie de Fauveau, ci-dessous, expose une femme indépendante, qui a renoncé au mariage pour vivre de son art sans encombre ! Des femmes modèles de l’époque. 

Portrait d’une femme noire, Madeleine – Marie-Guillemine Benoist 
https://petitegalerie.louvre.fr/oeuvre/portrait-de-f%C3%A9licie-de-fauveau
Portrait de Félicie de Fauveau par Ary Scheffer. Engagée auprès des luttes contre le roi Louis Philippe et loin des stéréotypes de l’héroïne romantique de l’époque, Félicie de Fauveau était une femme forte et libérée

Petit tips : Si l’expo fait naître en vous une “passion Renaissance” jetez un coup d’oeil à la programmation originale de l’auditorium du Louvre. On a tendance à l’oublier, mais la musique est une part très importante de l’Art de l’époque ! Le Louvre a un grand héritage musical qu’il ne faut pas oublier. De plus, la programmation comporte des concerts audacieux, avec des musiques que l’on entend peu dans les salles parisiennes…de quoi varier les plaisirs ! 

https://www.louvre.fr/musiques

L’exposition« figures d’artistes » se poursuit sur le site de la petite galerie ou sur l’application gratuite “petite Galerie” 

Exposition Figure d’artiste

Du 25 septembre 2019 au 29 juin 2020, de 9 h à 18 h, sauf le mardi.

Musée du Louvre, Rue de Rivoli, 75001 Paris, France

Nocturne le mercredi et le vendredi jusqu’à 22h.

Tarif : Billet acheté sur place : 15€ / En ligne : 17€

Gratuité : voir conditions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.