Mommy: le film de l’année!

Le trouble du comportement est la maladie du XXI è siècle. Beaucoup pensent qu’il y a qu’une seule façon de se comporter en société, ils veulent que les gens rentrent dans des moules. Quand certaines personnes ne rentrent pas dans ces moules, elles sont écartées de la société.
Choc psychologique, hyperactivité, échecs scolaires et beaucoup d’autres facteurs entrainent ces troubles comportementaux. Mommy: le film de l’année

Mommy: le film de l’année
Mommy: le film de l'annéeXavier Dolan, canadien de 25 ans, traite de ce sujet avec un réalisme étonnant.

Diane, une mère veuve doit s’occuper de son fils adolescent, hyperactif, impulsif et violent.
Très sensible à ce sujet, ce film m’a d’autant plus ému car quelqu’un de ma famille proche a des symptômes similaires.
Le jeune réalisateur a su rendre publique des scènes que d’autres personnes dans mon cas vivent.
Le cadrage à la verticale nous plonge encore plus près des personnages. Nous sommes avec eux.
Les moments violents sont mélangés aux moments de joie. Steve, l’adolescent hyperactif a des moments très lucides. Il vit la vie pleinement.
Grâce à leur voisine, Diane et Steve vont avoir une épaule sur laquelle se reposer.
Même si les difficultés sont très grandes, l’amour est très présent entre la mère et son fils.
Steve est une personne très attachante, comme la plupart des personnes dans son cas.
Les acteurs Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément jouent très bien.
Au début du film, le spectateur se confronte à deux particularités:

  • La langue, le canadien est sous titré
  • Le cadrage à la verticale

Ce fabuleux film a remporté le prix du jury au Festival de Cannes.
Xavier Dolan est extraordinaire, à 25 ans il est souvent qualifié de « jeune prodige du cinéma ».

Pour toutes ces raisons là, je peux dire qualifier Mommy: le film de l’année

pixelstats trackingpixel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.