Women House – la Monnaie de Paris

Du 20 octobre 2017 au 28 janvier 2018

à la Monnaie de Paris

 

Une exposition pleine de force et de charme.

 

La Monnaie de Paris accueillait WomenHouse, une exposition qui se proposait de faire le lien entre le féminin et l’espace domestique. Elle nous promettait un regard neuf sur la place que peut prendre cet espace dans nos vies. Pari tenu? Nous vous proposons ce compte rendu suite à cette expérience terriblement féminine.

L’exposition WomenHouse est avant tout le résultat d’un engagement fort. Pour quelles raisons? Elle propose un tour d’horizon du travail de nombreuses femmes artistes, plus ou moins connues, qui par leurs œuvres mettent en lumière une notion peu abordée qu’est le rapport que les femmes entretiennent avec l’espace de leur maison.  Là, vous vous demandez peut-être pour quelle raison cette thématique ne serait abordée que par les femmes ? Ou pas, mais pour ma part, qui suis du genre féminin, je n’ai pas immédiatement compris pourquoi cette question concernerait davantage les femmes que les hommes.

 

 

 

Quelques pas dans les premières salles où se côtoient des œuvres aux origines multiples, puis quelques minutes devant la vidéo reportage « womanhouse » de Johanna Demetrakas (qui faisait office d’introduction) ont été suffisants pour faire voler en éclat mon innocence… (J’ai pourtant connue plus d’une femme au foyer) . En conclusion, vous l’aurez compris, nous sommes face à une exposition féministe et il fallait du courage pour oser le revendiquer et exposer le combat de ces femmes artistes et architectes en constante conquête de plus de visibilité, plus d’égalité. WoMEN fait-il écho à l’association (plutôt archaïque, certes) du rêve de grandeur qui serait sexué au masculin? En tout cas cette exposition nous défend de le penser.

 

Néanmoins n’ayez pas peur, vous qui vous sentez parfaitement à l’aise par rapport à l’égalité des sexes, cette exposition est loin d’être un enchaînement  monotone de petits procès contre la gente masculine (qui pourrait lasser plus d’un genre). L’exposition est très bien pensée en cela qu’elle augmente progressivement le suspense et le plaisir au fil des 8 entrées qui construisent la scénographie en ne tombant jamais dans la moralisation.

 

    

Le sentiment principale que nous ressentons en sortant de ce bâtiment parisien : une grosse bouffée d’espoir, pas que je me trouvais dans le plus profond désespoir, cependant cette expo nous donne vraiment un aperçu magique de la force immense qui se cache en chacun de nous. Nous pouvons envier les américains qui profiteront à leur tour de l’exposition dès le 8 mars à Washington D.C.

 

 

Les + :

  • très complète, quand il n’y en a plus il y en a encore
  • très cohérente et intuitive
  • lieu et bâtiment magnifique (un restaurant gastronomique à la sortie)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.