Ceija Stojka à la Maison rouge

Du 23 février au 20 mai

A la maison rouge.

maison rouge

Même les parisiens ne connaissent pas vraiment Paris !

Nombreux sont les musées ignorés qui méritent d’être connus.

La semaine dernière grâce à Stéphanie, j’ai découvert la Maison rouge à Bastille.

L’endroit est très design et vous pouvez y déjeuner.

 

 

 

 

2 expositions s’y tiennent jusqu’au 20 Mai 2018, toutes les 2 très engagées. D’abord Black Dolls, présente la collection de poupées noires de Deborah Neff et toute leur symbolique. Lisez l’article de Stéphanie pour en savoir plus.

La deuxième exposition, Ceija Stojka à la Maison rouge, est consacrée aux oeuvres de Ceija Stojka, première femme rom, rescapée des camps de concentration à témoigner de son expérience.

A l’âge de 10 ans, elle fut envoyée, avec toute sa famille, dans les camps de concentration. Elle survit à 3 camps !

A  55 ans, elle décide de s’exprimer à travers de magnifiques peintures.

Le parcours de l’exposition suit les étapes de la vie de Ceija Stojka.

Dans la première pièce, les peintures sont pleines de couleur, vives. L’artiste retrace son enfance de nomade, libres et heureuse.

Quand on roulait Ceija Stojka

Stojka roulotte

Mais en 1943, les nazis sont venus les chercher

« La traque »

 

La traque Ceija Stojka

 

 

 

 

 

J’aime particulièrement cette oeuvre car le visiteur ne voit pas tout de suite qu’une personne se cache sur cette peinture. L’artiste a réussit à cacher les personnages comme elle se cachait pour ne pas que les nazis la trouve.

 

 

 

 

 

 

 

Dans les salles suivantes : « Auschwitz », « Ravensbrück », « Bergen », ce qui nous frappe est le contraste entre les couleurs vives, joyeuses qui représente les prisonniers, et le noir et couleurs sombres des nazis.

 

 

En ce qui concerne les textes : Certaines peintures sont illustrées par des textes écrits par l’artiste et décrivant ses sentiments. A travers le texte, le visiteur arrive à se projeter dans la vie et à l’époque de Ceija Stojka.

 

 

A travers ces oeuvres, nous voyons la force d’une femme, la mère de Ceija Stojka, qui n’a jamais laissé tomber, elle avait même appris à ses 6 enfants à ne pas avoir peur de la mort, car disait elle, ce sera l’endroit où ils retrouveront leur père et leurs grands-mères disparus.

« La libération »

La libération

la libération
La libération de Bergen Belsen 1993

 

Enfin, la dernière salle intitulée « Le retour à la vie » retrouve ses couleurs.

L’exposition se termine par une vidéo de Ceija Stojka. Documentaire poignant.

 

Les + :

Témoignage bouleversant et magnifique

Casiers à clés gratuits pour déposer vos affaires

Rose Bakery pour savourer des quiches, des cakes et des boissons chaudes.

 

3 pensées sur “Ceija Stojka à la Maison rouge

  • Ping :Black Dolls à la Maison Rouge -

  • 8 mai 2018 à 2 h 34 min
    Permalink

    TRÈS BELLES TOILES HABITÉES PAR LA DOULEUR DE LA CONDITION HUMAINE,QUI PEUT COTOYER L’HORREUR ET MALGRÉ TOUT RÉUSSIR LE TOUR DE FORCE D’AVOIR LA RAGE DE VIVRE ET POUVOIR NOUS TÉMOIGNER ,PAR SA PEINTURE DE CE QU’ ONT SUBIT LES TSIGANES..UNE GRANDE ARTISTE QUE MADAME CEIJA STOJKA. JE L’EN REMERCIE DE NOUS AVOIR LAISSÉ VOIR VOTRE HISTOIRE,POUR NE PAS OUBLIER.

    Répondre
    • 9 mai 2018 à 11 h 31 min
      Permalink

      Merci pour votre commentaire.
      Oui c’est un très beau et très poignant témoignage que l’artiste nous livre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.