Vincent Van Gogh, un nouveau artiste mis en lumière

Vincent Van Gogh La deuxième exposition de l’Atelier des Lumières

L’Atelier des Lumières célèbre sa 2ième exposition avec un artiste haut en couleur : Vincent Van Gogh, un nouveau artiste mis en lumière  Le viennois Gustave Klimt cède sa place au grand peintre néerlandais précurseur du fauvisme et de l’expressionisme. Dans ce musée atypique au cœur du 11ième arrondissement, on retrace les étapes de vie de ce génie ignoré de son vivant. Aidé de plus de 140 projecteurs, le visiteur rentre dans la vie artistique de Vincent Van Gogh. Le parcours se décline en 10 étapes. 10 étapes qui retracent les différentes inspirations de l’artiste et qui tentent d’expliquer une à une cette peinture si unique de cet artiste atypique.

Le prologue, la lumière provençale, les œuvres de jeunesse et la nature pour débuter la visite

L’exposition s’ouvre sur la palette du peintre. Le prologue offre aux visiteurs une plongée dans les couleurs fauvistes de Vincent Van Gogh. On y voit le peintre dessiner devant nous les formes de ces peintures. La couleur remplit à grand coup de pinceaux les parois du musée pour plonger le spectateur en pleine création artistique. Une entrée en matière saisissante pour démarrer la visite.

Après cet aperçu de l’étendue de la palette de Van Gogh, l’Atelier des Lumières nous présente la Provence si chère au peintre. Ces peintures lumineuses contrastent violemment avec le ciel sombre des Pays Bas. Van Gogh, inspiré par ce changement, peindra près de 150 œuvres pendant son séjour de mai 1889 à mai 1890 à l’hospice Saint-Paul de Mausole.

Les œuvres de jeunesse de l’artiste tranchent radicalement avec cette lumière solaire du Sud. On retourne dans les quartiers sombres des Pays Bas, dans les sous-sols peu éclairés du pays natal de l’artiste. Le tableau Les Mangeurs de pomme de terre est l’illustration même de cette modification profonde dans les choix de représentations de l’artiste.
L’Atelier des Lumières finit ce va-et-vient permanent dans les jeux de lumières en nous proposant une nouvelle excursion dans le paysage de Provence avec le 4 ième thème de la nature. On retrouve le jaune brillant typique des œuvres de fin de vie de Van Gogh et ces tournesols propres à l’artiste.

Le Passage à Paris et Arles pour continuer à suivre les pas de Van Gogh

Témoignage de l’immense richesse de l’œuvre de Van Gogh, l’exposition numérique nous emmène loin des paysages provinciaux pour atterrir dans une capitale baignée dans la tendance impressionniste. Mais ce n’est que pour mieux y revenir avec la ville d’Arles qui marquera définitivement la peinture de Van Gogh. Dans cette ville, à travers des scènes d’intérieures comme d’extérieures dans une nuit profonde, le peintre tente de dépasser la peinture impressionniste qu’il a découvert à Paris.

Olivier et Cyprès, Saint-Rémy-de-Provence, la Plaine d’Auvers pour se laisser aller dans la folie du peintre

La série de tableaux Les Cyprès est créée en 1889 à Saint Rémy-de-Provence pendant le séjour de
Van Gogh à l’Asile Saint-Paul de Mausole. Les peintures de Van Gogh deviennent menaçantes et
laissent planer un mystère angoissant loin des couleurs chaudes de Provence.
De même la section Saint-Rémy-De-Provence et la Plaine d’Auvers dépeignent un artiste tourmenté.
Le ciel se fait orageux et le soleil du Sud fait place à une pluie désolante.
L’exposition, néanmoins, se termine sur une note de lumière en retraçant les autoportraits au milieu
des fleurs de Van Gogh. Une démonstration que l’œuvre de Van Gogh est cyclique et qu’après la
pluie vient le beau temps.

Une exposition saisissante et complète

L’exposition Vincent Van Gogh à l’Atelier des Lumières est une véritable réussite en termes de
richesse artistique. L’Atelier des Lumières propose un parcours complet de la vie du néerlandais pour
retracer avec justesse la vie de cet artiste torturé non reconnu de son vivant. Témoignage complet de
l’œuvre de Vincent Van Gogh, l’exposition parvient à remplir un objectif à la fois ludique et culturel.
Les projecteurs et les choix musicaux envoûtants rendent l’expérience unique. Ce pari artistique, loin
de dégrader la culture, la rend plus attractive et lui permet de dépasser du cadre. L’innovation se
mélange à l’art, la science se met au service de tout, le musée se mélange au cinéma, l’Atelier des
Lumières est un vent de fraîcheur dans le paysage artistique de Paris.
A découvrir de toute urgence !

Vincent Van Gogh, un nouveau artiste mis en lumière

Ecrit par Marie G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.