Subodh Gupta

Subodh Gupta

Subodh Gupta: Du 13 avril au 26 août 2018.

Monnaie de Paris. 11 Quai de Conti. 75006 Paris.

Subodh Gupta: Un sculpteur au sens de l’humour aiguisé?

Il y a deux manières de considérer l’art contemporain : intellectuellement ou avec ironie.
Si voir des galettes de pain voler, un homme nu se couvrir de bouse, ou des casseroles dériver sur un tapis à sushis provoque en vous une extase artistique, précipitez-vous à l’exposition Subodh Gupta.

Subodh Gupta

Subodh Gupta perce depuis quelque temps déjà sur la scène internationale. Ses sources d’inspiration sont multiples : sa vie, la vie de l’Inde où il réside, ses multiples voyages, et surtout l’univers qui l’entoure. Sur celui-ci il porte un regard clairvoyant et acerbe. Depuis une trentaine d’années, l’acier inoxydable est devenu son matériau favori. Depuis peu, ses dernières créations se tournent vers des thèmes spirituels et cosmogoniques.
De la taille la plus monumentale (il faut la cour de la Monnaie de Paris pour exposer toutes ses œuvres) à la plus petite, de la pièce principale de la maison (la cuisine) au cosmos, Subodh Gupta propose un parcours sonore et visuel où tous les sens finissent par être conviés. Cette exposition exclusive en France montre un artiste gourmet, sculpteur, réfléchi et aventurier.

Subodh Gupta

La visite est regroupée en thématiques.

Dans la partie « Le langage du commun », l’artiste joue avec le quotidien et l’alimentaire. Il les reprend pour en faire des œuvres métalliques pleines de sens. Des mangues alléchantes vous casseront les dents si vous tentez de les croquer.

Avec son projet « Dieu insatiable », Subodh Gupta travaille au paradoxe contemporain indien. Si la majorité des classes moyennes et populaires peut s’offrir des ustensiles en inox brillants, elles ne peuvent pas toujours les remplir. C’est un dieu -par essence immortel- et pourtant l’artiste a choisi de le représenter sous la forme d’un crâne, certes géant mais forme d’humain mortel.

Dans la salle « There Is Always Cinema », Subodh Gupta travaille à donner à ses objets de dénicheur une durée de vie plus longue. Il les copie à l’identique en inox afin de célébrer la charge émotionnelle qu’ils possèdent.

Pour son thème « Les dieux sont dans la cuisine », des compositions d’ustensiles, des vidéos mettant en scène la préparation puis l’ingestion d’aliments, des peintures culinaires sont présentées. Il est possible de frôler l’indigestion. Gupta souhaite montrer que le pouvoir du monde, y compris spirituel, se trouve dans la capacité à s’alimenter.

Le déplacement n’est pas seulement une activité récurrente chez Subodh Gupta. Il symbolise surtout pour l’artiste l’exode et la migration. Cela se note dans les salles « Voyage et Exil ».

Enfin, « Corps céleste » regroupe certaines de ses œuvres les plus récentes. En outre, vous aurez l’occasion de découvrir une pâte à pain s’envoler telle une soucoupe volante. Plus sérieusement, ce dernier espace est consacré à une recherche sur le sens du cosmos. Le banal et le trivial composent une nouvelle forme spirituelle.

Subodh Gupta

Remarques sur l’exposition:

  • Une visite un peu trop courte (moins d’une heure).
  • Le prix d’entrée reste assez cher, surtout pour la durée de l’exposition.
  • Un cadre très beau pour cette visite: la Monnaie de Paris.
  • Kids friendly

Les +:

Les cartels explicatifs sont en français et en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.