Lee Bae

Lee Bae à la Fondation Maeght

24 mars – 17 juin 2018

Fondation Maeght – Saint Paul de Vence

Un artiste coréen mêlant modernité et nature.

En rentrant dans l’enceinte de la Fondation, nous découvrons un jardin magnifique. Des oeuvres de Miro, Giacometti et Niki de Saint Phalle habitent le jardin comme des gardiens de la Fondation.

 

 

Jardin de la Fondation Maeght

Lee Bae Plus de lumière

En rentrant dans le bâtiment, la partie gauche est consacrée aux expositions temporaires.

Nous découvrons alors des oeuvres en noir et blanc de plusieurs formes.

Sont accrochées des toiles faisant penser à Soulages, artiste dont Lee Bae est un grand admirateur.

Lee Bae à la Fondation Maeght

Lee Bae charbon de boisEn se rapprochant du tableau, nous découvrons que ce n’est pas de la peinture mais du charbon de bois ! Il créé une alchimie parfaite entre le noir profond du charbon qu’il recouvre d’une résine pour rendre un effet d’aplat sur ses oeuvres.

 

En avançant ensuite, des installations monumentales sont présentées. L’artiste a réalisé les oeuvres spécialement pour l’exposition de la Fondation Maeght. Ce qui explique pourquoi elles rentrent donc parfaitement dans la logique architecturale.

Une alchimie parfaite s’opère alors entre ses oeuvres et les vitraux de Miro. Comme si les deux artistes avaient travaillés ensemble.

Miro et Lee Bae à la Fondation Maeght

Né en 1956 de parents paysans, Lee Bae est formé à l’Ecole des Beaux Arts de Séoul.

A Paris en 1990, il devient l’assistant de Lee Ufan, artiste coréen mondialement connu.

Ses oeuvres s’inscrivent dans le mouvement artistique du « Dansaekhwa », qui signifie « une seule couleur », un monochrome.

 Depuis plus de vingt ans, Lee Bae jongle avec différents matériaux afin de proposer une réflexion singulière sur le temps et retrouver les paysages intérieurs de sa jeunesse en Corée du Sud.

Pourquoi le charbon de bois ?

Lee Bae met en valeur le matériel dans ses oeuvres : le charbon. Matériel acheté à son arrivée à Paris car peu coûteux. Cette matière lui rappelle aussi son pays natal.

En plus de la raison économique, le charbon de bois a une symbolique forte en Corée :

  • La naissance : Lorsqu’un enfant naît, les coréens le signalent en accrochant à la porte du charbon de bois fixé sur une corde.
  • Les fondations : des maisons coréennes sont faites avec du charbon de bois.
  • La Nature : rappel de son pays d’origine. Le rapport harmonieux de l’homme avec la nature est un sujet auquel l’artiste est sensible.
  • La vie :  lié au feu, qui symbolise l’énergie.

Enfin, tout dans l’œuvre de Lee Bae est l’expression de la vitalité, de la force et de l’énergie

Les +

Kids friendly

Une très belle découverte

La Fondation Maeght magnifique

Découvrez ses oeuvres aussi à Paris à la Galerie Perrotin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.